De tout temps, l’Alsace a été le théâtre de conflits opposant les peuples des deux côtés du Rhin. L’un d’eux, la Guerre franco-allemande de 1870, a particulièrement marqué le territoire de l’Alsace Verte.

De Wissembourg à Reichshoffen, qui a laissé son nom à l’une des batailles les plus marquantes de ce conflit, les champs de bataille sont aujourd’hui toujours visibles, marqués par un très grand nombre de monuments dressés en l’honneur des hommes des deux camps tombés au combat, témoignant du destin particulier de ce territoire frontalier. 

Pour une immersion complète dans cette page d’histoire, l’application Mobi’1870 vous emmène et vous guide sur le champ de bataille ! 

La Guerre franco-allemande de 1870 oppose la France alors gouvernée par l’empereur Napoléon III à une coalition d’États allemands menés par la Prusse alors dirigée par le roi Guillaume 1er. C’est la France qui ouvre les hostilités en déclarant la guerre au royaume de Prusse le 19 juillet 1870. Face à une armée allemande beaucoup plus nombreuse, très expérimentée et parfaitement équipée, l’affaire était mal engagée…

Le conflit gagne le Nord de l’Alsace le 25 juillet 1870 quand les hommes du Capitaine Zeppelin chargés de faire une reconnaissance franchissent la frontière et avancent jusqu’à Niederbronn-les-Bains sans rencontrer de soldats français. Lors d’une halte à Schirlenhof, ils sont toutefois surpris par une troupe de Chasseurs à cheval : ce sont les premières victimes de cette guerre qui s’avèrera sanglante.

Quelques jours plus tard, le 4 août, l’armée allemande fonce sur Wissembourg où elle se heurte à la division du Général Douai au cours d’un furieux combat sur la colline du Geisberg.

À la suite de cette défaite le Maréchal de Mac Mahon regroupe au plus vite les unités encore disponibles (45 000 hommes) et les rassemble sur les hauteurs allant de Morsbronn-les-Bains à Frœschwiller et Langensoultzbach. Les Allemands sont postés sur la colline en face, de l’autre côté de la vallée de la Sauer entre Gunstett et Goersdorf

A l’aube du 6 août, c’est un peu par hasard que la bataille est engagée, quand des soldats des deux camps qui étaient allés s’approvisionner en eau au bord de la Sauer, à deux pas de Morsbronn-les-Bains, échangent les premiers coups de feu. Mac Mahon lance ses troupes à l’assaut face à une armée allemande deux fois plus nombreuse. Les charges sont incessantes et la journée est longue… Elle se termine à Elsasshausen par la charge héroïque des Turcos (tirailleurs algériens), qui permet à l’armée française de se retirer en direction de Reichshoffen.

En savoir plus

Musée de la bataille du 6 août 1870
2
67360 Woerth

03 88 09 40 96

03 88 09 30 21

Calculer mon itinéraire

Le Musée de la Bataille du 6 août 1870, installé dans le château de Woerth, raconte l’histoire de la Bataille « dite de Reichshoffen » qui s’est jouée sur le territoire ce jour-là. 

Cette guerre s’achève par l’armistice demandé par la France en janvier 1871 et c’est le traité de Francfort signé le 10 mai 1871 qui consacre définitivement la victoire allemande, laissant l’Alsace et la Moselle à l’Empire allemand… 

L’association « Territoire 1870 » a été créé en 2020 pour coordonner les célébrations du 150e anniversaire de la Bataille de 1870 sur l’ensemble du territoire. Elle fédère les communes concernées par cette thématique et propose un programme d’animations et de commémorations chaque année.